ABATTAGE DE L’ALLÉE DU CHAMP DE BATAILLE DU NEUBOURG : LA DÉCISION ÉTAIT ILLÉGALE

A la suite de l’abattage des arbres de l’allée du Champ de Bataille du Neubourg, le Tribunal administratif de Rouen a donné raison à FNE Normandie en estimant que la maire de la commune du Neubourg aurait dû se limiter à l’abattage des arbres présentant de réels défauts et risques. Si elle ne fera pas revenir les arbres, cette décision confirme la légitimité du combat qu’a mené notre fédération dans ce dossier.


Depuis le mois d’octobre 2020, FNE Normandie s’était fermement opposé au projet d’abattage de la commune du Neubourg. Un premier recours avait été déposé en février 2021 contre la décision de non-opposition à déclaration préalable, conditionnant le début des travaux d’abattage. Cette décision n’avait pas pu être suspendue en urgence en 2021, l’audience sur le fond était donc attendue pour 2022.


Le 10 mars 2022, le Tribunal administratif de Rouen a ainsi donné raison à FNE Normandie en estimant que la commune du Neubourg aurait dû se limiter à l’abattage des arbres présentant de réels défauts et risques, soit seulement une trentaine sur les 138 finalement abattus. Pour rappel, les différents diagnostics de l’Office National des Forêts (ONF) préconisaient seulement l’abattage et l’élagage des arbres malades. On est était donc très loin de la décision radicale prise par la mairie et validée par la Préfecture de l’Eure.


Si FNE Normandie se félicite de la décision du Tribunal, nous regrettons un jugement tardif. Entre-temps, la mairie avait œuvré et fait abattre la quasi-totalité des arbres de l’allée le 17 janvier dernier. La détermination de la commune aura ainsi eu raison d’un fragile écosystème. En effet, outre la disparition d’arbres essentiels dans le combat contre le réchauffement climatique, ce sont 27 espèces protégées recensées sur le site qui ont définitivement perdu(s) leur habitat, leur aire de reproduction et/ou d’alimentation. Les seules et maigres mesures de compensation proposées ne suffiront jamais à rétabli cet équilibre.


Le jugement du Tribunal administratif de Rouen démontre qu’un choix si radical n’a plus de sens aujourd’hui au regard de ses conséquences. C’est une victoire bien amère pour FNE Normandie. Si elle confirme la légitimité de notre combat pour un monde vivable, elle nous rappelle que la loi est parfois mal conçue adaptée pour empêcher des projets destructeurs d’aboutir.


Nos experts
André BERNE, administrateur de FNE Normandie : 06.07.47.57.37
Marc HEUDE, administrateur de FNE Normandie : 06.37.29.66.76


Contact presse
Étienne GAILLARD, coordinateur de FNE Normandie : 07.54.38.38.33


France Nature Environnement Normandie est une fédération d’associations de protection de la
nature et de l’environnement. Elle est porte-parole d’un mouvement de 52 associations. Retrouvez-
nous sur fne-normandie.fr, Facebook, Twitter (@FNEnormandie) et LinkedIn.

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.